Un inventaire de stock réussi en 5 étapes

Un inventaire de stock consiste à compter et évaluer le stock d’une entreprise. Cette opération permet entre autres choses de mieux gérer ses possessions, savoir s’il y a des produits en mauvais états devant être remplacés, vérifier que les chiffres du stock théoriques correspondent à ceux du stock physique. L’article L123-12 du code de commerce impose aux commerçants d’en réaliser un au moins une fois par an, avant la clôture de l’exercice comptable. Voici 5 étapes qui vous aideront à réussir votre futur inventaire.

Choisir le bon moment

Comme indiqué en introduction, l’inventaire doit être réalisé avant la clôture de l’exercice comptable. Nous vous recommandons de le réaliser à une date qui en soit proche. De plus, qui dit inventaire, dit fermeture du lieu au public et donc manque à gagner. Pour choisir le moment le plus opportun, n’hésitez pas à vérifier vos pics de fréquentation. En effet, si celui-ci est en début d’après-midi, préférez une fermeture en fin d’après-midi, en commençant par la réserve s’il y en a une, pour ne pas trop perturber l’activité. Autre astuce pratique concernant le timing, c’est de faire l’inventaire au moment où les stocks sont au plus bas comme après les soldes.

  • Impliquer les équipes

Comme le dit l’adage : « Personne ne peut siffler une symphonie tout seul, il faut tout un orchestre pour la jouer. » En d’autres termes, les managers ne pourront réaliser l’inventaire seuls. Ils devront être entourés d’un nombre plus ou moins grand d’inventoristes, selon la taille de la structure. S’il est vrai que vous pouvez faire appel à des étudiants, des intérimaires ou encore à des sociétés spécialisées, nous vous recommandons fortement d’impliquer vos salariés. Ils connaissent déjà les produits, leurs emplacements et où trouver les codes-barres.                                               

  • Préparer les lieux 

Maintenant que vos équipes sont motivées, il faut, quelques jours avant l’inventaire, préparer les lieux. Mettez de l’ordre dans votre réserve et votre lieu de vente. Retirez les produits détériorés des rayons ou de vos stocks en réserve puisque vous ne pourrez les vendre. Il est également possible que certains cartons soient vides du fait de vols. C’est l’occasion de s’en débarrasser. Assurez-vous que tous les produits aient un code-barre lisible qui permettent de les identifier et qu’ils soient accessibles. Subdivisez les lieux en différentes parties que vous assignerez aux équipes au moment de l’inventaire. Les repères visuels clairs peuvent aider dans l’avancement d’un travail si minutieux.

  • Choisir le type d’inventaire adapté

On ne le dira jamais assez, l’efficacité d’un bon inventaire passe par le recours à une méthode efficiente. Cette dernière diffère selon la taille de votre entreprise et le type de biens ou services qu’elle commercialise. Il existe deux principales méthodes d’inventaire :

      • L’inventaire tournant

Cette méthode permet de répertorier les entrées et les sorties du stock au fur et à mesure. Le comptage est réalisé plusieurs fois par an. Il convient aux entreprises ayant beaucoup de stock et plusieurs lieux de stockage.

      • L’inventaire permanent

Cette méthode permet de répertorier les entrées et les sorties du stock au fur et à mesure. Le comptage est réalisé plusieurs fois par an. Il convient aux entreprises ayant beaucoup de stock et plusieurs lieux de stockage.

Également appelé « inventaire informatique », cette méthode est adaptée aux entreprises ayant peu de stock et peu de références. Cela permet d’être informé en temps réel de l’état des stocks.

 

Dans les deux cas, réaliser un double comptage est un moyen efficace de limiter les erreurs.

  • Choisir le bon outil

Les avancées technologiques ont apporté des solutions plus rapides. C’est la raison d’être des tablettes qui permettent aujourd’hui d’enregistrer plus vite les marchandises dans des logiciels de gestion de stock.

Après les avoir comptés, il faut valoriser la marchandise ainsi que les produits afin qu’ils apparaissent au niveau comptable. Pour cela, nous vous recommandons de vous équiper d’un outil suffisamment performant pour comparer les chiffres obtenus après le comptage avec ceux initialement connus.   

Plus

D’articles

Impôt sur les sociétés, ce qu’il faut savoir

Impôt sur les sociétés, ce qu’il faut savoir

Impôt sur les sociétés, ce qu'il faut savoirDATE 23.09.21Si l’imposition concerne les particuliers, elle s’applique également aux sociétés. L’impôt sur les sociétés (IS) est un impôt annuel qui s’applique aux bénéfices et aux excédents bruts d’exploitation de société....

Règlementation sur le remboursement des achats en magasin

Règlementation sur le remboursement des achats en magasin

Règlementation sur le remboursement des achats en magasinLes demandes de remboursement à la suite d’achats font partie intégrante de la vie d’un commerce. C’est pourquoi il est important de savoir de quoi il retourne d’un point de vue légal. Déception après un achat,...

Mutuelle d’entreprise : ce qu’il faut savoir

Mutuelle d’entreprise : ce qu’il faut savoir

Mutuelle d’entreprise : ce qu’il faut savoirLes entreprises du secteur privées sont soumises, depuis janvier 2016, à l’obligation de proposer à leurs salariés une couverture de santé regroupant des garanties minimales. Quels nouveaux automatismes en découlent pour...

ASSURANCE DU LOCAL COMMERCIAL : CE QU’IL FAUT SAVOIR

ASSURANCE DU LOCAL COMMERCIAL : CE QU’IL FAUT SAVOIR

ASSURANCE DU LOCAL COMMERCIAL : CE QU’IL FAUT SAVOIRL’assurance d’un local commercial est un contrat par lequel un assureur s’engage à couvrir la survenance de certains risques en contrepartie d’une prime d’assurance (rémunération). Pour ce faire, il faut prendre en...

E-commerce vs commerce de proximité, quels sont les avantages ?

E-commerce vs commerce de proximité, quels sont les avantages ?

E-commerce vs commerce de proximité, quels sont les avantages ?Comme nous l’indiquions dans notre article sur les chiffres du e-commerce en 2020, la digitalisation accélérée a révolutionné la façon de commercer et de consommer. Toutefois, les commerces de proximité...

Aides à la création ou à la reprise d’entreprise

Aides à la création ou à la reprise d’entreprise

Aides à la création ou à la reprise d’entrepriseLa création d’entreprise peut s’avérer un sujet de préoccupation tant il y a de démarches à effectuer et de sujets auxquels penser. L’un des aspects les plus préoccupants est celui du financement de projet, mais sachez...

5 indicateurs à suivre pour votre commerce

5 indicateurs à suivre pour votre commerce

5 indicateurs à suivre pour votre commerceEn tant que chef d'entreprise, vous ne pouvez gérer votre point de vente sans vision à long terme ni objectifs chiffrés. Ceux-ci doivent être le plus fiable possible pour vous permettre de déceler rapidement toute anomalie et...

Les différents statuts juridiques d’entreprises

Les différents statuts juridiques d’entreprises

Les différents statuts juridiques d’entreprisesL’une des étapes importantes lors de la création d’entreprise est le choix du statut de celle-ci. C’est une décision particulièrement importante parce qu’elle a un impact sur plusieurs critères comme le nombre d’associés,...

Les documents comptables indispensables pour un commerçant

Les documents comptables indispensables pour un commerçant

Les documents comptables indispensables pour un commerçant Au cours de chaque année fiscale, les entreprises doivent élaborer, tenir à jour et conserver soigneusement certains documents comptables, ceux-ci étant requis par les autorités fiscales en cas de contrôle....

Réglementation des paiements en espèces

Réglementation des paiements en espèces

RÉGLEMENTATION DES PAIEMENTS ESPÈCES Si d’après une étude publiée en novembre 2020 par le site www.statista.com, le moyen de paiement préféré des français est la carte bleue, le recours aux paiements en espèces demeure, encore aujourd’hui, monnaie courante. Toutefois,...

     Web4cell - Addictill
       6 rue Léonard de Vinci
       Maison de la Technopole - CS 20119
       53000 LAVAL

   contact@addictill.fr

   01 83 75 06 98 (Service Commercial)
        01 83 75 06 99 (Service Technique)

@    www.addictill.fr ou www.addictgroup.fr